Des légumes comme à la campagne

La bonne adresse pour cuisiner des produits frais, qui ont du goûts, locaux et de saison.

Les AMAP – Associations pour le maintien d’une agriculture paysanne.

La grande ville a des avantages, mais pas celui de s’offrir un carré de jardin pour faire pousser de bons légumes (tout du moins, rarement). Alors on se contente de peu : 30x15cm le long de sa fenêtre ou pour les plus chanceux, 2m carré au bout du balcon. Les mêmes reviennent : basilic, ciboulette, thym, menthe.

Le choix se fait rapidement, on se tourne vers des magasins “organique”, qui prônent des produits frais, bio et cultivés avec des valeurs environnementales respectueuses. Mais souvent, la fraîcheur annoncée n’est pas à la hauteur de nos attentes. La salade est ridée, les tomates n’ont pas le goût du soleil, la courgette reste superbe pendant un mois, etc. La satisfaction culinaire n’est pas atteinte.

Et puis un matin, dans le hall d’immeuble est écrit « inscrivez-vous à l’AMAP. Produits frais, locaux, direct producteurs, distributions tous les mercredis en bas de chez vous ». A.M.A.P : Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne. Ce mot m’était souvent revenu aux oreilles, mais jamais je n’avais creusé le sujet. L’occasion se présente à moi, je prends contact avec l’association pour faire un essai de paniers sur la semaine. Les avantages pour les producteurs sont intéressants puisqu’un contrat est réalisé entre eux et un groupe de citoyen (nous) sur un an en vente directe. Un revenu leur est donc assuré sur les 12 mois de l’année, et nous, nous gagnons l’avantage de consommer des produits (en général bio) frais, locaux, de saison, sans emballages, toute l’année.

Lors de la première commande, j’ai découvert ce qu’était une « salade fraîchement cueillie de ce matin ». Elle se tient bien dressée, croquante et se garde !

On pourrait croire que les tomates de l’AMAP sont un autre fruit tellement le goût ne correspond pas aux industrielles. Elles sont sucrées, les tomates-cerises fondent sous la langue, et sont encore gorgées de rayons de soleil.

On ne s’arrête pas aux légumes : œufs, laitages (fromages, flan, lait), bières, viandes, fruits (mais pas en 2021 à cause du gel), conserves préparées, terrines… sont aussi proposés. C’est un véritable délice que de pouvoir cuisiner enfin des produits de saison et venir les chercher dans les mains du producteur lui-même.

Avantages & Inconvénients.

J’ai souligné plus d’avantages que d’inconvénients à adhérer à une AMAP.

Personne ne peut le nier, les temps sont durs pour tous et pour beaucoup d’agriculteurs et producteurs, encore plus. Adhérer à cette association, c’est un bon moyen de soutenir leur activité. Les producteurs d’ailleurs ne sont pas fictifs puisque c’est eux qui assurent la distribution des paniers sur place. Il est possible d’échanger avec les producteurs en discutant directement ou bien en se portant volontaire lors d’une distribution. Et avec quelques mots échangés, vous obtiendrez peut-être le secret d’une purée maison bien réussie avec la pomme de terre bintje déjà dans votre panier (attention, à ne pas divulguer !). Vous savez ce que contient votre assiette, les aliments retrouvent du goût, on (re)prend du plaisir à cuisiner des produits de saison, les fruits & légumes sont gorgés de vitamines, et on découvre des produits que l’on n’aurait jamais osé acheter.

Aussi c’est un gain de temps sur vos courses. Plus besoin de se précipiter à la sortie du travail pour acheter quelques fruits & légumes ou un morceau de fromage puisque tout se récupère une fois par semaine.

Le seul inconvénient est peut-être d’organiser son emploi du temps pour récupérer le panier durant la fenêtre de distribution (dans mon cas, le mercredi entre 18h30 et 19h30). Mais si vous avez une gentille voisine qui récupère ses paniers frais dans votre AMAP, vous pouvez sûrement vous arranger.

Où trouver une AMAP proche de soi.

Vous serez surpris du nombre d’AMAP autour de chez vous. Si elle ne se trouve pas proche de chez vous, peut-être se trouvera-t-elle proche de votre lieu de travail.

Comment passer un contrat ?

On pourrait croire que prévoir des paniers sur une année est contraignant et ne vous laisse pas assez de liberté mais il n’en est rien. Vous êtes libre de choisir vos dates de livraison et aussi de reporter en cas d’imprévus.

Par exemple, vous pouvez récupérer vos paniers de légumes tous les mercredis, mais les conserves commandées un mercredi sur deux. Vous êtes libre de sélectionner les dates qui vous conviennent et cela pour chaque contrat.

Une fois votre contrat rempli avec le producteur, vous devez régler en avance. Dans mon AMAP, nous avons le choix de régler en une fois ou plusieurs chèques, ce qui est avantageux.

En cas d’imprévu, 2 jokers sont autorisés, c’est-à-dire que le panier est reporté sur un autre mercredi sans que nous perdions la distribution. A voir si la règle s’applique à toutes les AMAP.

Ne pas confondre.

Ne confondez pas l’AMAP avec « La Ruche qui dit oui » ou « Potager City » par exemple. Eux sont un intermédiaire avec les producteurs et donc se prennent une commission sur vos paniers. Le prix est plus élevé, vous n’êtes pas en contact direct avec les producteurs et avez donc moins de traçabilités et d’informations sur les produits commandés.

Les mains dans la terre.

L’AMAP est une alternative mais plonger ses mains dans la terre, se retrouver au vert sont des besoins que l’association ne peut satisfaire. Les jardins partagés en ville sont une bonne alternative : pas de gros investissements comme pour l’achat d’une parcelle, l’avantage d’être entouré et de partager de bons conseils, apprendre à cultiver et récolter ensemble.

Les tarifs exercés en AMAP.

Chaque producteur applique le tarif qui est le plus juste pour lui. Selon les AMAP, les prix seront donc différents.

A titre d’information, un panier de légumes duo me coûte 12€. En ce moment (janvier, plein hiver) le panier contient : de la mâche fraîche, une botte de radis, des pommes de terre Bintje , un céleri rave, des carottes

Je fais en sorte de tout utiliser dans le panier, même les fanes de radis que je transforme en velouté !

Laitages 

Tomme de chèvre entière 16€
/ Brique de chèvre 4.2€ / Yaourt de chèvre nature 1.10€ pièce / Lait de chèvre 2,15€/L

Bières ambrée, blanche, IPA, blonde, brune

Les bouteilles sont consignées à 0.50€ l’unité soit 4€/ 50cl.

Et vous ? Si vous étiez à la recherche d’une solution pour consommer des aliments venant de circuit-court, aviez-vous déjà entendu parlé de l’AMAP ? 

Partagez votre expérience en commentaire.

Laisser un commentaire

Aucun produit dans le panier.

Les nouvelles de Marie Tounette

Marie Tounette est celle qui connaît les astuces & recettes les plus naturelles, et qui est persuadée que revenir aux fondamentaux est notre avenir.

Suivez les aventures de @maisonmarietounette

Ins. Fb.
Inscription au carnet mensuel = livraison offerte sur votre première commande
This is default text for notification bar